Assainissement non collectif

Installation, réparation et mise aux normes de votre système d’assainissement non collectif.

 

L’installation d’un système d’assainissement non collectif est soumise à une règlementation particulière.

 

Le choix du système et des matériaux utilisés doit prendre en compte un certain nombre d’éléments :

  • Nombre de pièces principales (séjours, chambres...sauf cuisines et salles de bains);  

  • Surface disponible sur le terrain, configuration des lieux, accessibilité ;

  • Limites de propriété, distances ;

  • Présence d’arbres, puits, cavités souterraines, cours d’eaux, fossés ;

  • Pente du terrain,

  • Emplacement de l’habitation ;

  • Usage du terrain (circulation de véhicules…) ;

  • Résidence principale ou secondaire ;

  • Perméabilité du sol ;

  • Servitudes éventuelles ;

 

Formalités préalables auprès du SPANC dont vous dépendez.

 

Nous réalisons pour vous le dossier de demande d’autorisation préalable auprès du SPANC dont vous dépendez.

Cette autorisation est indispensable pour commencer les travaux.

Un technicien du SPANC viendra visiter les lieux afin de vérifier la faisabilité et la cohérence de notre devis. Le délai de réponse est d’un mois environ.

Nous réalisons ensuite les travaux, et le technicien du SPANC revient sur place pour s’assurer que l’installation a été réalisée dans les règles de l’art, et conformément à ses éventuelles préconisations.

Un certificat de conformité vous sera alors délivré.

 

 

Attention, quel que soit le système retenu, les eaux pluviales ne pourront en aucun cas y être raccordées !!!

 

Système classique

 

 

 

 

Composé d’une fosse toutes eaux classique, ce système est adapté à la majorité des habitations disposant d’un terrain de superficie moyenne.

 

 

 

 

 

 

Suite à décantation dans la fosse, les eaux usées sont acheminées par gravité ou poste de relevage vers le système de filtration à l’aide d’un regard de répartition.

Selon la place dont dispose le logement, ce système pourra être :

  • Un épandage par tranchées

  • Un filtre à sable vertical

  • Un tertre d’infiltration

Si la fosse est située à plus de 10 mètres des évacuations de la cuisine, il faudra prévoir un bac dégraisseur.

 

 

Filière compacte

 

 

Particulièrement adaptée aux petits espaces, la filière compacte comprend une fosse toutes eaux classique d’un dimensionnement adapté au logement.

 

 

 

L’épandage se réduit quant à lui à un ou deux filtres compacts (selon dimensionnement) situés en aval de la fosse.

Les eaux usées ayant décanté dans la fosse rejoignent ainsi ces bacs pour y être filtrées par un matériau filtrant écologique tel fibre de coco ou coques de noisettes.

Ce système est particulièrement efficace en terrain imperméable.

Les eaux ainsi filtrées sont considérées comme traitées et peuvent ensuite être rejetées en milieu superficiel par un simple drain d'épandage permettant leur infiltration.

Un poste de relevage peut être intégré aux filtres en cas de forte déclivité.


Attention, une autorisation de la mairie sera nécessaire si vous souhaitez les rejeter sur le domaine public.

 

En présence d’une nappe, ce système peut être fixé au sol sur une dalle béton avec un kit d’arrimage évitant la remontée des filtres et de la fosse.

 

Si la fosse est située à plus de 10 mètres des évacuations de la cuisine, il faudra prévoir un bac dégraisseur.

 

 

Microstation

.

Il existe deux catégories de microstation:

     - La décantation par système d'air forcé qui crée les conditions optimales au développement des bactéries par le biais d'une pompe avec surpresseur.

     - L'aération des bactéries par mouvement mécanique.

La qualité des eaux rejetées permet de les rejeter en milieu superficiel avec accord de la mairie en cas de rejet sur le domaine public.

Si la configuration des lieux ne le permet pas, il faudra prévoir un système de drainage classique.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Entreprise Weeks William